Paris - Tours

Paris - Tours

267 km

C’est l’une des courses les plus anciennes, créée en 1896, donc au siècle avant le siècle dernier. Une vieille dame qui garde bon pied bon œil et vient de boucler sa 109e édition. Son surnom : « la course des lévriers ». Par son profil relativement plat et découvert, elle est très prisée des sprinters, mais de nombreux puncheurs et baroudeurs s’y sont imposés. Pas Monsieur Eddy Merckx. C’est en effet la seule des grandes classiques qui lui a échappé…

De la Seine à la Loire

Départ du Château de Versailles et passage par la Chevreuse, de Buc à Saint-Rémy, un grand classique pour tous les cyclistes parisiens. Et puis très vite vous vous retrouvez en Beauce. Et nous on l’aime plutôt bien la Beauce, quelques lignes droites mais elle est beaucoup moins monotone que ne le disent certains.

Le parcours slalome pour éviter soigneusement les grandes villes. Si vous pensiez visiter Chartres, Châteaudun, Vendôme, ou Blois, il vaudrait ans doute mieux revenir une autre fois. D’Eure-et-Loir on passe en Loir-et-Cher, des routes tranquilles, les kilomètres s’allongent. A Château-Renault le 200 est atteint et c’est le cerveau qui vagabonde. Certains méditeront sur les clins d’œil de la Géographie : Le loir qui est un affluent de la Sarthe est donc un sous-affluent de… la Loire. Et la Loire justement, c’est devant.

Tours : une arrivée sur l'avenue de Grammont, beaucoup plus plate que le Mur du même nom. Dernière ligne droite. Un sprint et la banderole imaginaire. Dans la légende de la course voici trois nouveaux noms.

Ravitos (cafés & commerces)

Borne routière
Paris
Auneau 55 km
Bonneval 105 km
Mondoubleau 155 km
Château-Renault 208 km
Tours

Retour

Trains directs Intercités pour Paris-Montparnasse
Suivez-nous sur : Instagram Twitter Facebook Strava